Reconnu comme un pays accueillant de profonde spiritualité et de montagnes paisibles, le Népal est une destination populaire pour les voyages en solitaire.

Voyager seul dans cette poche pittoresque d’Asie du Sud est généralement sûr pour les hommes comme pour les femmes, mais il vaut quand même la peine de comprendre quelques normes culturelles et de faire quelques recherches pour maximiser le plaisir et la facilité de votre voyage. Munissez-vous de quelques ressources, d’une grande curiosité et d’un esprit ouvert, et voyager seul au Népal pourrait être le pèlerinage de votre vie.

Entreprise pour un séminaire : voyagez préparés !

Partir en vacance solo pour un trip est une chose, organiser un séminaire à l’autre bout du monde en est une autre.

Ceci peut-être un voyage extrêmement motivant pour vos équipes si vous décider de partir au Népal en comité d’entreprise ou pour un séminaire. Attention toutefois, lorsque l’on part à 25, le moindre petit problème peut devenir très embarrassant.

Préparez-vous en amont (passez par une agence de voyage spécialisée en séminaires originaux comme Jaipour est une bonne idée), ne laissez pas vos « troupes » faire n’importe quoi et respectez le pays de destination. C’est la chose la plus importante si l’on veut vraiment s’imprégner de la culture locale et revenir comblé du voyage !

Pensez à la façon dont vous vous déplacez

La route de Prithvi, qui s’étend de Katmandou vers la région montagneuse de Pokhara, est connue pour ses falaises abruptes et ses routes étroites avec à peine assez de place pour deux voitures – et encore moins deux camions – pour passer l’une devant l’autre. Bien que la plupart des habitants de la région semblent imperturbables par la hauteur (on les voit souvent monter au sommet des autobus en plein air), certains voyageurs trouvent les routes quelque peu difficiles. Si vous avez besoin d’un soutien moral pour vous accrocher dangereusement au bord d’une falaise, songez à sacrifier le paysage supplémentaire et à prendre des vols internes.

Inscrivez-vous aux cours et aux activitéser

Lors d’un voyage en solo dans un endroit comme Paris ou San Francisco, vous n’aurez peut-être besoin que de vous plonger dans votre bar d’auberge quelques minutes pour trouver des voyageurs aux vues similaires. Au Népal, cependant, les choses peuvent ne pas être aussi faciles, avec de nombreux voyageurs qui font des escapades spirituelles introspectives et aucune atmosphère sociale apparente dans laquelle puiser. En vous inscrivant à des activités de groupe – que ce soit pour une journée ou un voyage prolongé – vous pouvez partager la compagnie d’autres personnes lorsque vous avez envie de camaraderie, lorsque vous n’avez pas un ami de chez vous à vos côtés. Vous voudrez peut-être admirer des rhinocéros sauvages dans le parc national de Chitwan ou apprendre à cuisiner la cuisine traditionnelle népalaise à Katmandou. Vous trouverez des choses inspirantes à faire partout, des sessions de bol de son aux ateliers de poterie, des cours de yoga et plus encore.

Apprendre les coutumes et les normes culturelles

Les voyageurs sont souvent critiqués pour leur manque de jugement lorsqu’il s’agit de respecter les coutumes et les normes locales lorsqu’ils voyagent, en particulier dans les régions plus conservatrices d’Asie du Sud. Le Népal est un pays profondément spirituel, où la dévotion religieuse imprègne de nombreux aspects de la vie quotidienne. Avec plus de 80 % des Népalais considérés comme hindous et près de 10 % bouddhistes, il est très important de s’habiller modestement et de savoir ce qui est acceptable quand on visite des sites religieux. En voyageant seul, vous vous sentirez peut-être plus coupable si, sans le savoir, vous causez de l’offense. Demandez conseil à un local pour la région du Népal dans laquelle vous vous trouvez et comprenez les règles très répandues, comme ne pas mettre les pieds sur des chaises ou des tables, ne pas montrer son affection en public et se couvrir la peau quand on visite des sites religieux.

Profitez au maximum des heures d’éclairage diurne

Profitez de la journée pour vous faire une bonne idée de ce qui vous entoure, en surveillant les restaurants et en trouvant des itinéraires faciles pour retourner à votre logement afin de ne pas avoir à naviguer dans les rues sombres la nuit. Au Népal, vous découvrirez que vos journées sont remplies d’une telle effervescence que le fait de vous retrouver le soir avec votre journal ou un bon livre n’est pas vraiment un sacrifice.

Sortez de votre zone de confort

La communication et les interactions sociales se déroulent différemment aux quatre coins du globe, ce qui oblige les voyageurs à faire preuve d’une grande ouverture d’esprit et même de tolérance. Au Népal, cela peut se traduire par l’échange de données personnelles et d’invitations, les voyageurs gloussant souvent sur la fréquence des demandes d’adresse postale et des invitations chez des étrangers. De telles sollicitations sont tout à fait habituelles et habituellement faites de bonne nature, et sont rarement une source de préoccupation. Soyez ouvert à de nouvelles expériences et prêt à sortir de votre zone de confort. Grâce à votre intuition et à votre bon sens, vos aventures en solo au Népal peuvent mener à des rencontres et des amitiés fascinantes qui dureront bien au-delà de votre retour au pays.

Que vous projetiez de passer quelques semaines à vous détendre sur Katmandou spirituel et chaotique, ou de faire du yoga dans une ville tranquille comme Pokhara, visiter le Népal est une expérience émouvante, que beaucoup trouvent qu’ils peuvent mieux absorber en voyageant seuls. La mise en place d’activités de groupe et d’excursions au début de votre voyage peut vous permettre de vous installer dans le confort des autres voyageurs avant de choisir votre propre aventure. Quel que soit votre plan, le Népal vous offre un cadeau de voyage tout à fait spécial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *